mardi 31 décembre 2013

Les leçons du passé: Serafino Dubois






Nous terminons cette année 2013 sur les remarques données par Serafino Dubois dans son ouvrage intitulé "Les principales ouvertures du jeu des Echecs dans les deux manières italienne et française", édité à Rome en 1845 (pp. 48-49). Celui-ci reprend les remarques de Labourdonnais et von Heydebrand sans concrètement entrer dans le sujet. Il indique cependant que la variante proposée par Philidor en 1749 n'est pas bonne et que d6 laisse de meilleures chances aux Blancs. En voici la transcription:








La partie au format PGN:

[Event ""]
[Site ""]
[Date "1845.??.??"]
[Round "?"]
[White "Analyse Serafino Dubois"]
[Black ""]
[Result "*"]
[ECO "C41"]

1.e4 e5 2.Nf3 d6 {[Cette ouverture très peu usitée amène une mauvaise partie pour les Blancs]}
3.d4 f5 {[La plupart des auteurs s'accordent à regarder ce coup comme inférieur à la sortie du Cavalier en f6.]}
4.dxe5 fxe4 5.Ng5 d5 6.e6 Nh6
{[Ce débat a été donné par l'Anonyme [Ruy Lopez,] qui fait prendre au coup
suivant le pion de la Tour avec le Cavalier: coup faible. Labourdonnais préfère
donner l'échec de la Dame, et la retirer ensuite à la troisième de la Tour:
dans ce cas la partie est égale. La meilleure attaque est celle proposée par M. Heydebrand comme on va voir par la suite.]}
7.f3 ( 7.Nxh7 {?} ) ( 7.Qh5+ g6 8.Qh3 Bg7 9.c4 O-O 10.cxd5 Qxd5
11.Nc3 Qc5 12.Ngxe4 Bxc3+ 13.bxc3 Qe5 14.Bd3 Nf5 15.O-O Bxe6
16.Ng5 h5 17.Nxe6 Qxe6 {= T.von Heydebrand un der Lasa} ) Be7
{[Le meilleur]} 8.fxe4 Bxg5 9.Qh5+ g6 10.Qxg5 Qxg5 11.Bxg5 $18
{T.von Heydebrand un der Lasa} *

Aucun commentaire:

Publier un commentaire